Faire de l'écotourisme lors d'un séjour à Madagascar

Faire de l’écotourisme lors d’un séjour à Madagascar

Il existe plusieurs façons de découvrir la merveilleuse destination touristique qu’est Madagascar. Parmi les voyages appréciés par les passionnés d’aventures à travers le monde, on distingue l’écotourisme. Ce mode de séjour, également appelé « tourisme vert », ou encore « tourisme responsable » est une alternative écologique intéressante en matière de voyage. Les vacanciers auront à la fois l’occasion de faire d’impressionnantes découvertes, mais aussi des rencontres enrichissantes. Voyager à Madagascar devient un réel enchantement tout en participant à la politique du tourisme durable de la planète.

Partir à la rencontre de la culture malgache de manière authentique

Dans le cadre d’un séjour en mode éco-touriste à Madagascar, les vacanciers ont à leur disposition tout un programme intéressant de découvertes. Ce qui est le plus impressionnant dans ce style de voyage est le fait que les voyageurs ont également l’opportunité de faire la connaissance des traditions ainsi que des us et coutumes de la population malgache. Certains pourraient dire que cela est tout à fait possible dans d’autres modes de vacances. Cependant, l’écotourisme permet aux passionnés de culture de s’imprégner de façon plus qu’originale au patrimoine culturel de cette destination. L’expérience prend notamment la forme d’une réelle implication dans le quotidien du peuple malgache. Lors d’un séjour à Madagascar sous le thème de l’écotourisme, les vacanciers pourront par exemple loger chez l’habitant et participer à son existence quotidienne (cuisiner, faire le ménage, prendre part aux préparations aux événements locaux…).

Contribuer à la préservation du patrimoine naturel du pays

L’un des principes les plus chers à l’écotourisme réside dans le souci de la préservation de l’environnement tout en pratiquant le tourisme. Afin de parvenir à une découverte écologique, mais non moins passionnante des contrées malgaches, les voyageurs ont le choix entre plusieurs activités ludiques et enrichissantes. Ce sont aussi des occasions inespérées pour s’amuser tout en rendant service à ce pays et ses habitants, mais surtout à Dame Nature et enfin à la terre entière. Les vacanciers peuvent entre autres faire du bénévolat dans les parcs nationaux et réserves naturels, ou encore opter pour une visite respectueuse du patrimoine naturel malgache. Cette deuxième option consiste notamment à choisir de parcourir les sites de façon écologique, c’est-à-dire sans avoir recours à des véhicules à moteur et surtout en respectant l’intégrité de la faune et de la flore locale.

Quelques sites incontournables

Pour une expérience éco-touristique complète au sein de la Grande d’île, il est conseillé de passer par les sites exceptionnels suivants :

  • le parc national d’Andasibe-Mantadia : situé dans la partie est de l’île, il est constitué de manière principale de forêts primaires, refuges d’énormes populations de lémuriens.
  • Le parc national de Ranomafana : localisé au sein de la province de Fianarantsoa, plus précisément dans le site du patrimoine mondial des forêts humides de l’Atsinanana.
  • Le parc national du Massif de Marojejy : étendu sur pas moins de 55 500 ha sur le massif de Marojejy, le parc en question est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.
  • Le parc national des Tsingy de Bemaraha qui se localise dans l’enceinte d’un site classifié réserve naturelle intégrale au cours de l’année 1927.
  • Le parc national d’Ankarana : la réserve spéciale d’Ankarana présente non seulement un intérêt naturel, mais aussi culturel pour cette partie du territoire malgache. On y rencontre entre autres des espèces animales et végétales endémiques, le spectacle issu du phénomène d’érosion karstique, mais aussi un lac sacré cher à la culture locale.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *